Qu’est-ce qu’un appareil photo télémétrique?

Si vous avez passé du temps à lire sur la photographie, vous avez probablement rencontré des mentions respectueuses des appareils photo Leica et d’autres «télémètres» utilisés par de nombreux grands photographes de rue comme Henri Cartier-Bresson au milieu du XXe siècle. Je sais que j’étais confus quand j’ai entendu parler d’eux pour la première fois, car ils ne sont plus vraiment là, alors voici ce qu’ils sont.

Les appareils photo sans miroir d’origine

Les télémètres sont les caméras sans miroir d’origine. Ils étaient populaires auprès des photographes de rue car ils étaient beaucoup plus petits et plus discrets que les appareils photo reflex à pellicule volumineux disponibles à l’époque. Ils utilisaient le même film 35 mm que les reflex, mais ils avaient une méthode de mise au point différente qui n’avait pas besoin de miroir.

RELATED:Que sont les appareils photo sans miroir et sont-ils meilleurs que les reflex numériques normaux?

Vous avez probablement une idée approximative du fonctionnement des reflex si vous en avez déjà choisi un, mais voici un rappel. Pour mettre au point manuellement un SLR (ou un DSLR), vous regardez dans le viseur. La lumière pénètre à travers l’objectif et le système de miroir de l’appareil photo la reflète dans votre œil. Vous ajustez ensuite la mise au point de l’objectif jusqu’à ce que tout soit net. Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, le miroir se soulève et la lumière frappe le film à la place, prenant une photo. Ce que vous avez vu à travers l’objectif est à peu près exactement l’image que vous obtenez.

Les télémètres utilisent une méthode de mise au point différente appelée, à juste titre, un télémètre. Au lieu de regarder directement à travers l’objectif via un miroir, le viseur d’un télémètre est un système visuel entièrement séparé monté aussi près que possible de l’objectif. Il montre deux images superposées du sujet. En alignant les images, la distance – ou la portée – du sujet peut être calculée (grâce à l’effet de parallaxe) et vous pouvez mettre au point l’objectif.

L’image de gauche montre la vue à travers un télémètre lorsqu’il n’est pas au point. L’image de droite montre la vue à travers un télémètre lorsque la mise au point est effectuée.

Les premiers appareils photo télémétriques obligeaient le photographe à focaliser l’objectif et à trouver la plage en deux actions distinctes, mais la plupart des modèles populaires utilisés par Cartier-Bresson ont associé la mise au point de l’objectif au mécanisme du télémètre.

Un gros problème avec les télémètres est que ce que le photographe a vu quand il a regardé dans le viseur ne correspondait pas exactement à la photo finale car il s’agissait de systèmes séparés – c’est le même effet que vous obtenez avec un appareil photo jetable. Cela n’avait pas vraiment d’importance pour la photographie de rue où la taille et la portabilité étaient vitales, mais pour d’autres domaines de la photographie, c’était un inconvénient insurmontable.

Cet inconvénient, ainsi que le fait que les zooms et les téléobjectifs sont pratiquement impossibles à concevoir pour un appareil photo télémétrique, signifient qu’ils n’ont jamais vraiment eu de chance contre les reflex et les reflex numériques ultérieurs.

Leica – le fabricant des télémètres les plus célèbres et les plus prestigieux – vend un télémètre numérique incroyablement cher, mais c’est le seul. C’est un bel appareil photo et une excellente technologie, mais il y a une raison pour laquelle les photographes professionnels ne l’utilisent pas au jour le jour.

Les caméras sans miroir, cependant, sont les successeurs spirituels des télémètres. Ils ont les mêmes avantages en termes de taille et de poids que les reflex numériques, mais surmontent les inconvénients des télémètres avec viseurs électroniques et écrans de visualisation en direct.

Crédits d’image: Ehimetalor Unuabona sur Unsplash, Alexander Kozlov sur Wikipedia.